Bilan 2013 et perspectives 2014 par la Présidente de l'AFGNV



Chers adhérents, ce début d’année 2014 est pour moi l’occasion de dresser le bilan de l’année 2013 tant pour notre association que, plus largement, pour la filière du GNV en France et d’esquisser quelques perspectives pour 2014.

Tout d’abord et c’est ma première fierté, 2013 aura été une année d’accueil de nouveaux adhérents pour l’AFGNV, une année d’élargissement conséquent de notre base industrielle, tant sur le plan des constructeurs de véhicules que des opérateurs gaziers.
Ainsi, MAN, Scania, FIAT, PIAGGIO et Fenwick nous ont rejoints avec la volonté de contribuer au développement de la filière GNV mais surtout de proposer des véhicules gaz de dernière génération très performants. Grâce à eux des véhicules GNV sont désormais disponibles en France sur toute la gamme de puissance et l’offre de véhicules n’est plus le point faible du GNV en France.
Dans le même temps, des opérateurs gaziers alternatifs ont également fait le choix de s’impliquer dans notre association. Nos adhérents gaziers historiques, GDF SUEZ, GNVERT, TIGF, Gaz de Bordeaux, Gaz et Electricité de Strasbourg, Gaz et Electricité de Grenoble, ont soutenu la filière dans des périodes parfois difficiles. Depuis quelques mois, ils sont rejoints par de nouveaux opérateurs gaziers tels qu’Axégaz, Molgas et Gas Natural Fenosa et nous nous réjouissons de cette dynamique. Pour être complet dans notre tour d’horizon de la communauté gazière, rappelons que GRTgaz et GRDF, les deux principaux gestionnaires de réseaux de transport et de distribution de gaz en France nous avaient rejoints il y a quelques mois, porteurs d’ambitions de développement pour le GNV à partager avec l’ensemble de nos adhérents.

En 2013 plusieurs manifestations nous ont permis de témoigner de l’essor, sans précédent, de deux nouveaux vecteurs de développement du GNV : la méthanisation, qui offre un prolongement renouvelable au GNV, et le Gaz Naturel Liquéfié qui lui ouvre l’accès au marché du transport routier de marchandises interrégional et international.
C’est dans ce contexte prometteur de la mobilité bas carbone que l’agglomération bretonne de Locminé, a rejoint l’association pour, en collaboration étroite avec plusieurs de nos adhérents, promouvoir le Bio-GNV. Ainsi, LIGER la structure locale qui porte le projet de développement ENR de Locminé a organisé en Bretagne, avec notre participation, un colloque sur le bio-GNV qui a réuni plus de 400 élus et industriels bretons.
Lors du Salon ExpoBiogaz 2013 de Lyon, notre association a organisé un espace d’exposition commun pour ses adhérents qui a connu un grand succès et a conforté la visibilité du caractère industriel de notre filière.
La présentation de son nouveau camion GNL, par notre adhérent IVECO, lors du Salon Solutrans, en novembre 2013, a stimulé l’intérêt des transporteurs, des chargeurs et de leurs organisations professionnelles pour l’usage carburant du méthane.

Enfin, en 2013, notre filière a reçu plusieurs signaux positifs de la part de la puissance publique :
-La Commission Européenne a préparé un projet de Directive sur les carburants alternatifs qui prévoit de mobiliser les Etats pour s’assurer de la mise en place d’un réseau de stations d’avitaillement en Gaz Naturel Compressé (GNC) et Liquéfié (GNL).
-L’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques a réalisé un rapport sur les véhicules écologiques pour lequel nos adhérents ont été sollicités afin de présenter les atouts du GNV.
-Enfin, en Ile de France, région vitrine par excellence, le Conseil du STIF (Syndicat des Transports d’Ile de France) a adopté un plan, sans précédent, de réduction des polluants émis par les bus. A l’horizon 2020-2025 l’objectif est de disposer en Ile-de-France d’un parc de bus tout électrique et de bus GNV Bio Gaz, en cohérence avec les objectifs de réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre inscrits dans le Plan de Déplacement Urbain d’Île-de-France.

L’année 2014 se présente sous les meilleurs auspices pour notre filière, avec le vote, toujours par la Région Ile de France, en février, d’une aide significative à l’investissement pour les stations GNV, aide pouvant couvrir 60% de l’investissement si ces stations font appel au biogaz produit en Ile de France pour 5% au moins de leur capacité.
En avril, le Salon STIL sera l’occasion d’une table ronde sur le GNL carburant réunissant plusieurs de nos adhérents industriels.
Le mois de juin verra la seconde édition du Salon Expo Biogaz avec, à nouveau, un volet GNV, qui mobilisera nos adhérents et en prévision, la promesse de quelques surprises autour des véhicules présentés. Soyez attentifs aux annonces qui seront publiées sur notre site !
Au second semestre, les premiers camions fonctionnant au GNL et immatriculés en France devraient circuler sur nos routes avec le bénéfice que l’on sait pour la qualité de l’air. A cette même période, de nouveaux modèles de véhicules lourds GNC seront disponibles sur le marché français et élargiront encore la gamme offerte aux collectivités locales et aux entreprises de transport. .

Sur ces bases, je prédis que 2014 sera une année marquante pour notre filière en France et devrait récompenser l’implication, toujours grandissante de nos adhérents pour promouvoir le GNV et le BioGNV. Je les remercie vivement de leur engagement, sans faille dans l’AFGNV, principal moteur du succès de nos actions communes.


Corinne BERTHELOT

Ce texte est disponible en pièce jointe :

Mercredi 26 Février 2014
Gilles DURAND
Lu 402 fois

Qui nous sommes | Le Président | Rapports d'activité


Inscription à la newsletter

Recherche

Derniers tweets