C'est parti ! : L’Etat lance un appel à projets ambitieux pour accompagner le déploiement du GNV en France !



Le gaz naturel et son prolongement renouvelable, le biométhane, sont des carburants efficaces pour accroître les performances environnementales et économiques des professionnels du transport routier de marchandises. Le développement de ces carburants alternatifs, qui permettra également d’atteindre l’objectif de 10% d’énergies renouvelables dans les transports en 2020, fait face, aujourd’hui, à la faiblesse de l’infrastructure d’avitaillement sur le territoire, au surcoût à l’achat des véhicules à motorisation GNV et à la faiblesse de leur valeur résiduelle.

Dans le cadre de l’action «Démonstrateurs de la transition écologique et énergétique» du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) opéré par l’ADEME, le Commissariat général à l’investissement (CGI) a lancé, le 19 juillet 2016, un appel à projets relatif au développement de nouvelles solutions de mobilité routière utilisant le gaz naturel pour véhicules (GNV). Cet appel à projets a pour objectif de favoriser l’émergence, sur le marché du transport routier de marchandises, d’offres globales de mobilité innovantes utilisant le Gaz Naturel Véhicule (GNV) en accompagnant des groupements d’acteurs (énergéticiens, logisticiens, transporteurs,…) dans le déploiement simultané sur le territoire national de stations GNV et de flottes de véhicules s’y avitaillant.

L’AFGNV considère que la mise en place de ce dispositif confirme une contribution, attendue par les pouvoirs publics, du GNV et du bioGNV à la transition énergétique et écologique dans le transport routier de marchandises. Jean-Claude Girot, le Président de l’AFGNV, estime que « cet appel à projets, opéré par l’ADEME pour le compte du CGI, favorisera la mise en œuvre, en France, de la Directive Européenne sur le déploiement d’une infrastructure pour les carburants alternatifs ». Il rappelle que « l’AFGNV table, dans le cadre de cette Directive, sur un réseau de 300 stations GNV en France à l’horizon 2025, dont la moitié sera accessible au transport routier de marchandises dès 2020 ». Jean-Claude Girot appelle donc la filière du GNV et les acteurs du transport routier à se mobiliser pour faire de cet appel à projets un succès économique, industriel et écologique au service d’un transport routier toujours plus innovant et compétitif !

L’AFGNV vous invite à consulter cet appel à projets disponible en pièce jointe et accessible sur le site Internet de l’ADEME en cliquant sur le lien ci-dessous :

Mercredi 20 Juillet 2016
Gilles DURAND
Lu 1019 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Historique | Présentation | Véhicules | Le GNV dans le monde | Atouts | Réglementation | Evènements | Réalisations | Stations GNV


Inscription à la newsletter

Recherche

Derniers tweets