Le GNV est un carburant adapté aux enjeux de santé publique des transports terrestres



Bus GNV à Bordeaux
Bus GNV à Bordeaux
Face aux conclusions inquiétantes de l'OMS, relayées aujourd'hui par les média, le Gaz Naturel Véhicule, qui réduit de 95% les émissions de particules et de 85% les émissions d'Oxydes d'Azote, par rapport au gasoil, devient, plus que jamais, une alternative nécessaire à ce carburant pour limiter le danger sanitaire des gaz d'échappement des véhicules Diesel. A ce jour, plus de 2300 Bus, plus de 800 Bennes à Ordures Ménagères et plusieurs centaines de camions roulent au GNV. Des milliers de véhicules légers et utilitaires, principalement au sein de flottes professionnelles, utilisent également ce carburant. Les perspectivent qu'offrent le Biométhane carburant renforcent encore les vertues écologiques du GNV.

BOM Hybride GNV Vallée de Chevreuse
BOM Hybride GNV Vallée de Chevreuse
En effet, les journaux Le Monde et Le Télégramme, comme de nombreux Médias de la Presse écrite et audiovisuelle, rapportent que les gaz d'échappement des moteurs Diesel sont désormais classés parmi les cancérogènes certains pour les humains par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), l'Agence pour le Cancer de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les Particules émisent par les moteurs Diesel sont en cause.


Les articles du Monde et du Télégramme sont consultables en pièce jointe :

Mercredi 13 Juin 2012
Gilles DURAND
Lu 1550 fois

Historique | Présentation | Véhicules | Le GNV dans le monde | Atouts | Réglementation | Evènements | Réalisations | Stations GNV


Inscription à la newsletter

Recherche

Derniers tweets