Paris le 20 juillet 2018, le gouvernement confirme son engagement, dans la durée, en faveur du GNV et du bioGNV pour les poids-lourds en détaillant les mesures retenues en faveur de la mobilité propre et de la qualité de l’air !



Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire et Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, ont détaillé, le 20 juillet 2018, les engagements de l’Etat en faveur de la mobilité propre et de la qualité de l’air. Ces engagements sont déclinés suivant 5 axes :
-1- Donner les outils aux collectivités pour agir au niveau local
-2- Développer les mobilités actives et partagées
-3- Se fixer des objectifs ambitieux de transition écologique des véhicules
-4- Favoriser le développement des véhicules propres
-5- Inciter à une mobilité plus propre au travail

Dans l'axe 4, l'État engage résolument la transition pour tous les modes de transports avec l'objectif d'atteindre la neutralité carbone en 2050. GNV et bioGNV trouvent naturellement leur place dans les mesures dédiées aux poids-lourds et aux bus :
- Le dispositif du sur-amortissement actuel sera prolongé jusqu'en 2021 et sera renforcé pour les petits poids-lourds.
- Confirmation du gel du tarif de la TICPE pour le GNV à son niveau actuel (5,8€/100m3) de 2018 à 2022.
Soutien à la production de biométhane pour les méthaniseurs qui alimentent les véhicules (bus, camions) pour développer l’usage direct local en particulier lorsqu'on est loin du réseau de gaz.
- Réduction des coûts du GNV en permettant le raccordement des stations de GNV aux réseaux de transport de gaz naturel.
- Déploiement sur les territoires, avec la création de 100 nouvelles stations d’approvisionnement en GNV dans les quatre prochaines années sur le territoire national, associée à la mise en service de plus de 2100 véhicules, grâce au soutien de l’État (1er appel à projets ADEME/CGI). L’effort est poursuivi avec un nouvel appel lancé en 2018.
- Travaux en cours pour faciliter le déploiement du gaz naturel pour les véhicules en rendant plus accessible la réglementation en matière de sécurité, dans les stations-services par exemple.


Dans l'axe 3, il faut noter l'ambition de multiplier par quinze les ventes de poids-lourds à faible émission (c'est le cas des poids-lourds au GNV) d'ici 2025 par rapport à 2017.


L'AFGNV soutien ces mesures qui donnent de la visibilité aux acteurs de la filière et vous invite à lire le dossier de presse disponible en pièce jointe :

Vendredi 20 Juillet 2018
Gilles DURAND
Lu 704 fois

Historique | Présentation | Véhicules | Le GNV dans le monde | Atouts | Réglementation | Evènements | Réalisations | Stations GNV


Inscription à la newsletter

Recherche

Derniers tweets
AFGNV : RT @Gazdaujourdhui: [#PUBLICATION⚠️]Le nouveau @Gazdaujourdhui "les nouveaux alliés" est disponible. Au sommaire : @JulienAubert84 évoqu…
Dimanche 12 Août - 18:32
AFGNV : RT @Gazdaujourdhui: [#Archives2017]La #pollutiondelair à Lima🇵🇪a atteint son apogée au début des années 2⃣0⃣0⃣0⃣.L’État péruvien a décidé d…
Dimanche 12 Août - 18:32
AFGNV : @GrDF_RioPlus20 @LCI @MEL_Lille @hautsdefrance @rev3 @GRDF @ademe La situation va évoluer positivement. Dans 3 mois… https://t.co/uDfZgPAiAv
Samedi 11 Août - 04:39
AFGNV : RT @FraikinF: FRAIKIN lance ses campus ! Une rencontre conviviale avec nos experts et nos partenaires sur des problématiques rencontrées pa…
Mardi 31 Juillet - 19:35