Un exemple à suivre : la Métropole Européenne de Lille vient d'achever, avec succès, la transition énergétique dans son réseau de transports en commun !



Depuis septembre 2015, la totalité des 428 autobus du réseau de Lille Métropole fonctionne au gaz naturel/biométhane, ce qui représente l'un des plus important parc de bus GNV en France. Pour accompagner cette transition énergétique, démarrée en 1990, Lille a inauguré en 2007 son premier centre de traitement de déchets organiques. Sa capacité de traitement s’élève à 108.000 tonnes de déchets/an. Sa capacité annuelle de production est de 4 millions de Nm3 de biogaz par an et de 48.000 tonnes de compost.

Pour Hugues Houze de l’Aulnoit, chargé du Développement transports à la Métropole, "le bilan général confirme que le GNV apparait comme une réelle alternative au diesel, fiable, sans surcoûts et moins polluante".

La démarche exemplaire conduite avec succès par Lille s'inscrit parfaitement dans la série de cas concrets, de plus en plus nombreux, qui illustrent la pertinence du GNV et du BioGNV pour réussir la transition énergétique dans les transports.

Mardi 29 Septembre 2015
Gilles DURAND
Lu 207 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Historique | Présentation | Véhicules | Le GNV dans le monde | Atouts | Réglementation | Evènements | Réalisations | Stations GNV


Inscription à la newsletter

Recherche

Derniers tweets