l’AAMF et l’AFGNV unissent leur voix pour la prise en compte d’une approche plus complète des émissions de CO2 dans les transports



A l’occasion de la révision en cours des règlements européens qui régissent les émissions de CO2 des véhicules légers, utilitaires légers et poids-lourds, l’AAMF (Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France) et l’AFGNV unissent leur voix pour la prise en compte d’une approche plus complète des émissions de CO2 dans les transports.

Les travaux en cours, à Bruxelles, sur l’évolution de la réglementation européenne concernant les émissions de CO2 des véhicules sont l’occasion de franchir une première étape vers une comptabilisation en ACV (Analyse du cycle de Vie). Cette étape consiste à prendre en compte la part du gaz renouvelable (bioGNV) dans le GNV en appliquant un facteur de correction aux émissions moyennes des véhicules commercialisés par les constructeurs.

Pour faire face aux enjeux du réchauffement climatique, il est urgent de mettre à contribution, à sa juste valeur, la solution GNV/bioGNV pour décarboner le secteur du transport.

Découvrer en pièce jointe le communiqué de presse commun à l'AAMF et l"AFGNV :

Mardi 16 Octobre 2018
Gilles DURAND
Lu 466 fois

GNVmag' | VIDEOS | Mondial de l'Auto 2016 | SOLUTRANS 2017 | SITL 2017 | SITL 2016 | EXPO BIOGAZ 2013 | SITL 2015 | SITL 2019 | EXPOBIOGAZ 2017 | EXPOBIOGAZ 2016 | EXPOBIOGAZ 2015 | EXPOBIOGAZ 2014 | BIOGAZ EUROPE 2018 | L'AFGNV | LE GNV | LE BIOGNV | ARTICLES DE PRESSE | SITL 2018 | EXPOBIOGAZ 2018 | Mondial de l'Auto 2018


Inscription à la newsletter

Recherche

Derniers tweets